PHANTOM INFINITE LTD 2023

Creation date

18 April 2023 by Eric Glissattitude

Views

3886 Views

Messages

2 ( Last 18 April 2023 by Eric Glissattitude)

Foil
Published

Programme : La zone verte situe le programme d'utilisation dans la fourchette FREESTYLE / FREERIDE / FREERACE / RACE

Price : 4500.00 €

Phantom infinite

Produit en édition limitée de 200 pièces pour le monde entier, l'infinite est le nouveau fer de lance de la marque championne du monde. Avec ce foil conçu sans compromis aucun, l'objectif de la marque est clairement d'assoir sa domination du marché et des courses pour les 2 saisons à venir.

Pour la première fois, ce modèle a été conçu en très grande majorité à l'aide d'un logiciel d'optimisation hydrodynamique et de prédiction de vitesse. Avec ce travail réalisé en collaboration avec D3 Applied Technologies et Redondo Studio (designers de la Coupe de l'America), Phantom sort clairement les grands moyens pour faire un pas en avant, et trancher avec les modèles actuels déjà très performants.

Techniquement, la conception de l'Infinite est basé sur

  • un mat plus fin, plus étroit en corde
  • une composition structurelle du mat revue avec des carbones ultra haut de gamme pour compenser la plus faible épaisseur
  • des fuslages en Titane plus fins que le fusleage alu actuel, plus rigides et totalement inoxydables
  • des ailes et stab entièrement nouveaux, que ce soit en profil, en dièdre et en outline

Compte tenu de la diminution des épaisseurs à tous les niveaux, les connexions évoluent et aucun élement de l'infinite ne sera compatible avec le modèle précédent. 

Tarif : de 4500€ (2 ailes / 1 stab / 1 fusleage) à 6500€ (4 ailes + 2 fuselages + 2 stab)

Tailles des ailes : 800 / 650 / 475 / 360 - Fuselages 100-30 et 100-15

Answer : please connect Page 1 on 1 [ 2 Messages - Most recent first]
Eric Glissattitude
Posted on 16 June 2023, 12:45 (Most recent message)
Title : Le test
Inscription
01 January 2020
Messages
179
Localisation
13011

Je dois avouer pour commencer que ce test, nous l’attendions avec impatience depuis des mois. Bien évidemment, le statut particulier de Phantom, et celui en particulier de ce modèle étendard éguisait l’appétit. Les récentes performances de Nicolas, Thomas, William, et quelques autres en rajoutaient une couche.

De mon côté, l’objectif n’était évidemment pas de vérifier si l’Infinite était capable de franchir la barre de 40 knt car j’en suis absolument incapable, mais plutôt d’identifier ce que ce modèle no-limit pouvait apporter à un pratiquant amateur, que ce soit en terme de performance, d’accessibilité, ou de plaisir tout simplement. Au-delà des performances pures, il faut en effet bien avouer que les besoins des amateurs éclairés, voir passionnés sont quand même assez différents des besoins très pointus et spécifiques de la course au format PWA. On peut donc parfaitement comprendre que certains choix faits en course ne soient pas forcément adaptés à une pratique loisir. Pour autant, je comprends parfaitement et je partage l’envie de pouvoir profiter des développements extraordinaires offerts par l’implication des marques en coupe du monde dans notre navigation de tous les jours.

Construction et conception

En terme d’assemblage et de mise en œuvre, pas grand-chose à dire en dehors d’un grand bravo à Phantom, pour la qualité des assemblages, la finition, et le look en général. Vous me direz qu’à ce tarif, c’est normal, mais un gros travail a visiblement été fait pour soigner les moindres détails et on a réellement ici un très très bel objet. Les nouveaux fuselages en titane sont assez incroyables au niveau finition … incomparable avec les produits en aluminium. J’aurais plus de mal à évaluer la finition des ailes, car mon modèle de test avait été préparé et n’était donc plus brut de sortie d’usine. Tous les profils sont extrêmement fins, et parfaitement symétriques (croyez moi, c’est très loin d’être le cas chez beaucoup de concurrents) … bref, la performance n’est pas le fruit du hasard.

En comparaison avec les modèles des années précédentes, je trouve qu’un soin particulier a été apporté aux connexions. Par exemple l’assemblage entre mat et fuselage se fait de façon plus précise, mais sans forcer. Une géométrie conique a été ajoutée pour fiabiliser cette connexion. Avant que l’on me pose la question, je précise que toutes les pièces de ce modèle sont incompatibles avec les versions précédentes. Pour optimiser les performances, Phantom a dû revoir l’intégralité de la géométrie des pièces. Tout est plus fin et plus étroit, donc toutes les connexions ont été revues. Pour la même raison, le jeu de cales fourni est spécifique à ce modèle. Dans mon cas, je n’en avais qu’une de 0.3 mm.

Décolage et puissance

En faisant l’acquisition de ce type de modèle, on pourrait être tenté de demander des ailes plus grosses car beaucoup de pratiquants amateurs naviguent régulièrement avec des ailes dont la surface est supérieure à 800cm2. Contrairement à la pratique coupe du monde, il faut admettre que nous naviguons régulièrement dans des vents légers, sans forcément avoir le cardio et la technique d’un athlète de haut niveau. Pour autant, ces premiers tests prouvent que la 650 a déjà une plage basse extrêmement bonne. Pour être concret, avec un peu de technique, il est parfaitement envisageable de naviguer dans des vents autour de 10 nœuds, des voiles de 8 m², avec cette aile. Avec des vents entre 13 et 17knt, on est en général déjà descendu d’un cran. Dans tous les cas, les nouveaux profils changent complètement la donne et les références que l’on avait. L’accroche du vol est à la fois précoce, efficace, et la glisse complètement incroyable favorise aussi les accélérations pour décoller. Enfin, la plage d’utilisation assez étendue de ces nouveaux profils permet d’être plus serain dans le vent qu’avec les modèles précédents. On a nettement gagné en tolérance de ce côté.

Prenons maintenant les différentes caractéristiques points par point

Glisse

Les sensations de glisse sont tout simplement hors norme. C’est ce qui était attendu sur ce modèle, et on peut dire que l’on n'est pas déçu. Les accélérations sont franches, la glisse est précise, nette. On n'a pas du tout l’impression de pousser de l’eau: un vrai fil à trancher le beurre ! J’avais déjà eu cette impression sur le modèle précédent, et on l'avait placé en tête de nos classements sur ce critère, mais force est de constater que l’Infinite place la barre encore plus haut ! Quel que soit son niveau, personne ne pourra dire le contraire car c’est flagrant. Avec ces produits no-limit, on rentre vraiment dans une catégorie où le matériel ne vous limitera pas en terme de performance. Seul le pilote imposera ses limites à l’ensemble.

Stabilité et équilibre

Avec un tel potentiel de performance, ce sont les capacités du pilote à gérer le comportement de l’engin qui feront toute la différence, et en cela, les critères de stabilité et de facilité sont prépondérants. Disons-le tout de suite, l’infinite n’est pas un produit grand public, pas plus que son prédécesseur (le IRIS R). Il m’a fallu pas mal d’aller-retours pour affiner les réglages et trouver un comportement en vol me permettant d’exploiter réellement la bête … en encore, il reste du travail. Ce n’est pas un foil que l’on va maîtriser en 10 minutes, sauf pour les pratiquants très pointus 

Le plus déstabilisant pour moi a été l’équilibre longitudinal qui est en standard beaucoup plus pied arrière que par le passé. C’est une tendance assez forte dans le monde du windfoil perf, avec des ailes qui reculent sur le fuselage par rapport aux modèles précédents afin de moins générer de torsion dans le mat. Je m’étais habitué à utiliser la pression sur l’avant pour stabiliser l’ensemble de l’équipement … avec un équilibre plus pied arrière, j’ai plus de mal à rattraper mes erreurs, mais c'est très clairement une habitude à prendre.  Par contre, ce type de comportement ravis en général les amateurs de slalom, qui ont déjà cette habitude. C’est une tendance que l’on a vu arriver en premier chez Z FIN, avec une option radicale pour cette dernière marque. C'est bien moins marqué sur le Phantom, mais c’est une tendance qui se dessine. Pour chacun, la question va être de savoir si on adopte cette nouvelle façon de naviguer, ou si on règle le foil (cales ou position des straps) de façon à retrouver un foil pied avant. 

Sur l’axe du roulis, le foil ne se cale pas tout seul, mais il va pas parfaitement suivre les ordres du pilote sans temps de latence. Le mât très rigide permet d’éviter tout comportement non maîtrisé, c’est réellement le prolongement de vos jambes.

Sur l’axe du tangage, qui est évidemment le plus critique dans notre discipline, on a également ici un modèle plutôt libre. Les réactions sont moins vives et plus maîtrisées qu’avec le R95 et le R100, mais cela reste un modèle qu’il faut piloter en permanence. 

Sur l’axe du lacet, en revanche, rien ne bouge grâce à l’extrême rigidité du mat en torsion. Cela participe à cette impression d'avoir un fil à trancher le beurre.

Concernant le tangage (on parle de l’axe longitudinal), j’ai mis un bon moment à me rendre compte d’une certaine spécificité de ce modèle. Avec l’infinite, il semble plus efficace et sécurisant de naviguer assez haut. Au début, j’ai eu du mal à l’accepter car j’ai l’habitude de naviguer bas par sécurité. En position basse, le foil à vite tendance à re-plaquer la planche sur l’eau … plus qu’avec les modèles précédents .. peut être l'influance des variations de corde le long du profil. Au contraire, en naviguant sur les 30 derniers centimètres du mat, le comportement est plus sain et linéaire. Deux éléments vont nous inciter à évoluer de ce côté : le premier, c’est que le design a été optimisé avec un mat extrêmement fin dans sa partie inférieure, et c’est là qu’on aura la glisse la plus intense. Le deuxième, c’est que les profils sont bien plus tolérants en cas de sortie de l’eau. Ca m’est arrivé à plusieurs reprises le temps de m’habituer, et cela n’a jamais provoqué de décrochage. C’est donc plutôt rassurant.

Toujours concernant l’équilibre longitudinal, j’ai trouvé que le choix de la cale de Stab a moins d’influence sur le modèle précédent. D’ailleurs, j’ai fini sans cale … ce n’est donc plus la peine de passer 1 heure à régler la cale au 1/10eme. Par contre, vous pouvez utiliser ce réglage pour déplacer l'équilibre et j'ai personnellement fini par le caler en positif pour retrouver de la pression sous le pied avant dans le vent léger (en 8m2), et stabiliser le foil. Des conditions plus musclées et avec des voiles plus petites (6m), j'ai navigé sans cale avec un équilibre quasi parfait pour moi. Pour rester sur le même sujet, évoquons les stabs :  mon foil de test était fourni avec deux stabilisateurs. Dans la phase de découverte et de réglage,  je dois avouer que le petit modèle de 170 m’a paru trop technique au regard de mes capacités. En passant sur le 190, le comportement était bien plus stable et sage. 

Au cours de la même journée de test, j’ai pu comparer avec la dernière évolution du foil Starboard (C800 SLR), et on mesure alors assez nettement la différence entre un modèle très accessible mais moins glissant, est un modèle qui demande du travail. L’Infinite situe dans la deuxième catégorie, mais bien évidemment, c’est le prix à payer pour des performances époustouflante en terme de glisse.

Après 4 sessions

Comme on pouvait s'en douter dès le début, l'Infinite n'est pas un foil "facile" à prendre en main la première fois, mais il mérite largement que l'on passe un peu de temps dessus. Après 4 sessions dans diverses conditions, on comprend largement mieux et on trouve chaucn les réglages qui nous conviennent pour l'exploiter

Voici mes impressions personelles après ce petit temps d'acclimatation

  • J'ai trouvé ma façon de le caler sur l'axe longitudianl. Pour ma part, c'est passé par une position plus arrière des straps et du pied de mat, pas de cale de stab voir un petite cale positive de 0.3mm ... cela me permet de remettre de la pression sur le mied de mat
  • Comme tous les foils phantom, c'est un foil qu'il faut laisser vivre. Il fonctionne d'autant mieux que l'on navigue en glisse et pas en puissance. En particulier, inutile de charger en toile : toute la magie de ce foil est d'exploiter son pouvoir de glisse avec des voiles de petite taille. Le combo Flotteur R78 / Infinite 100-10-650 / HYperglide 6 6m est absoluement magique dans 15 knt ... la glisse et les sensations sont dingues ... une vraie drogue !!!
  • Après ce temps d'adaptation, le confirme la portance incroyable de la 650. Si on arrive à garder de la vitesse (il faut toujours privilégier cette option avec les petites ailes), le passage dans les moles est dingue ... il faut vraiment comprendre que la glisse (très peu de trainée) compense la protance brute d'une grosse aile. Se faufiler entre les risées devient un jeu assez addictif

Conclusion

Pour conclure, j’ai le sentiment général d’un modèle ultra performant, équilibré, extrêmement rigide, qui corrige tous les défauts de comportement que l’on pouvait avoir sur les modèles précédents (plus de mouvement parasite sous les pieds). L’évolution est très marquée.

Par contre, l’Infinite garde la signature Phantom avec un foil très libre qu’il faut piloter. Sa prise en main nécessite donc du temps pour appréhender les nouveaux équilibres, les réglages et une navigation plus haute pour profiter à 100% de la glisse phénoménale du mat. Même si la tendance va vers des foils plus pied arrière (plus technique à mon gout), un réglage ad'hoc est possible si vous désirez retrouver le même type d'équilibre que sur les versions précédentes.

Compte-tenu du tarif élitiste de ce modèle, il est légitime de se poser la question si le jeu en vaut chandelles. La réponse est clairement oui pour ceux qui ont les moyens de passer du temps sur l’eau, de s’investir dans les réglages, et qui acceptent de naviguer avec un foil très libre comme les précédents modèles de la marque. En contre partie, il auront la chance de naviguer sur le foil au plus gros potentiel de vitesse pure actuel .... et je ne parle pas des sensations qui dont assez dingues.

Prix et commercialisation

Pour relativiser la problématique du prix, il faut intégrer que le foil est fourni avec trois ailes, deux stabs, et surtout deux fuselage en titane dans le prix unitaire est déjà supérieur à 1300 €. Ces fuselages participent activement aux performances grâce a leur rigidité incroyable, et leur section plutôt fine. Ils auront un intérêt indéniable en terme de longévité (pas de corrosion). Bref, on a une Formule 1 au prix d’une Formule 1. La bonne nouvelle, c’est que le commun des mortels avec un (très) bon niveau peut l’utiliser, et qu’il n’a pas besoin de louer le circuit du Castellet pour s’éclater.

Avec l'Infinite, Phantom lance ou nouvelle stratégie de distribution adaptée aux produits très haut de gamme. Désormais, plus de modème de série conservé au catalogue sur 2 ans, et commandable à tout moment. Pour mieux coller à la demande, les foils comme l'Infinite ne sont désormais disponibles que sur pré-commande. Un quantité max est prévue, et une fois celle ci-épuisée, il faudra attendre le prochain modèle. Cette stratégie sera adoptée dans un premier temps pour les foils et les flotteurs.

Sur les 200 pièces prévues pour l'Infinite, 150 sont dors et déjà pré-vendues (dont une petite 10aine livrées ... essentiellement à des coureurs). Si vous êtes intéressé, faites vous connaître au plus vite (via votre revendeur) pour être intégré au programme de livraison.

If you want read this message,
please connect it's free !

Flotteurs : JP Freefoil Pro 115, Phantom IRIS R 85 et 78 MKII

Foils : Phantom Infinite LTD,  SabFoil Vento 85

Voiles : Severne Hyperglide 6 de 6 à 8m, Phantom IRIS X MKII 4.2, NP FreeFlight 4.0

Wisbones : AL360 RTE poignée LISA, LISA Foil T1000 175-225 

Eric Glissattitude
Posted on 18 April 2023, 13:04
Title : Premiers prototypes
Inscription
01 January 2020
Messages
179
Localisation
13011

Pour la première fois, nous sommes en mesure de vous dévoiler un foil infinite au complet. Le processus de validation de la produciton est en cours, et devrfaiot permettre de voir les premiers modèles arriver pour la vente autour de mi Mai 2023.

Foil windfoil Phantom Ultimate LTD 2023

Voici une découverte en images de l'engin :

Foil windfoil Phantom Ultimate LTD 2023

Foil windfoil Phantom Ultimate LTD 2023

Foil windfoil Phantom Ultimate LTD 2023

Foil windfoil Phantom Ultimate LTD 2023

Foil windfoil Phantom Ultimate LTD 2023

L'infinite inaugure une nouvelle connexion mat/fusleage introduisant une partie conique pour améliorer la rigidité et de centrage de la liaison

Foil windfoil Phantom Ultimate LTD 2023

Foil windfoil Phantom Ultimate LTD 2023

La connexion aile / fuselage est désormais convexe pour apporter une solution de centrage automatique 

Foil windfoil Phantom Ultimate LTD 2023

L'engin étant clairement de toute beauté, on ne vous cache pas que nous sommes impatients de monter dessus. Selon les premiers retour des courreurs de la marque, les nouvelles géométries d'ailes apporteraient de la facilité de conduite et plus de stabilité longitudinale avec un caractère moins nerveux que le modèle 2022. C'est plutôt une bonne nouvelle pour les amateurs que nous sommes, et je dirai même indispensable pour que ce produit ait un avenir commercial. 

If you want read this message,
please connect it's free !

Flotteurs : JP Freefoil Pro 115, Phantom IRIS R 85 et 78 MKII

Foils : Phantom Infinite LTD,  SabFoil Vento 85

Voiles : Severne Hyperglide 6 de 6 à 8m, Phantom IRIS X MKII 4.2, NP FreeFlight 4.0

Wisbones : AL360 RTE poignée LISA, LISA Foil T1000 175-225 

Answer : please connect Page 1 on 1 [ 2 Messages ]
Settings
Color Scheme

Width

Left Sidebar