Creation date

26 September 2022 by Eric Glissattitude

Views

1033 Views

Messages

3 ( Last 26 September 2022 by Eric Glissattitude)

Flotteur
Published

Programme : La zone verte situe le programme d'utilisation dans la fourchette FREESTYLE / FREERIDE / FREERACE / RACE

Price : 3599.00 €

Severne Hydro 85

La gamme de planches de course Hydro est conçue à l'aide d'une technologie inventive et d'une modélisation informatique pour des performances de pointe dans toutes les disciplines de course foil.

Les Hydro 91, 85 et 79 sont des fusées de slalom à, conçues pour des angles travers à grande vitesse, et pour porter des voiles de 5,0 à 10,0.

Les lignes et les formes visent à minimiser la traînée hydrodynamique et à maximiser les performances aérodynamiques.

Le pont creusé offre pour un contrôle optimal des empannages, des virements de bord et de l'équilibre en cas d'attaque.

Des cuts profondes réduisent la traînée au décollage et minimisent les traînée au toucher grâce à l'ajout d'un étage secondaire. Le résultat final : une meilleure flottabilité, et une poussée illimitée dans les airs.

La distribution du volume est maximisée le long des contours de la planche pour une configuration aérodynamique à faible traînée qui vous permet d'atteindre ces vitesses de pointe sans effort et de maintenir la stabilité à des vitesses élevées. Repoussez les limites plus longtemps. Les pads ergonomiques et la position confortable des pieds réduisent la fatigue.

Answer : please connect Page 1 on 1 [ 3 Messages - Most recent first]
Eric Glissattitude
Posted on 18 October 2022, 14:15 (Most recent message)
Title : nc
Inscription
01 January 2020
Messages
163
Localisation
13011

ekramers-1 a écrit:
Pourrais tu expliquer pourquoi la Hydro 85 semble avoir plus de contrôle que la Iris 85 au travers et au largue alors qu'elle a plus de volume? Répartition du volume différente? La Iris 85 marche en 5m, est ce le cas aussi pour la Hydro 85? Merci

Pour l'instant, c'est un phénomène que l'on a du mal à expliquer même si il est évident sur l'eau. Il est probable que le contrôle supplémentaire viennent du côté très bloqué de la planche à la fois en longi et en lacet. 

L'Hydro accepte plus de puissance dans la voile, mais semble en demander plus aussi. Je le n'ai jamais testée en 5m, mais en 6m aucun soucis. Perso, en 5 ou 6, je suis déjà sur des flotteurs plus petits qui sont bien plus agréables dans ces conditions. 

If you want read this message,
please connect it's free !

Flotteurs : Starboard Foil 150, JP Freefoil Pro 115, Phantom IRIS X 85 MKII, Proto Tiaki AirMaster Race Light

Foils : F4 2022, Phantom Iris X 2022,  SabFoil Vento 85

Voiles : Severne Hyperglide 2 9m, Severne HyperGlide 4 7m, Phantom IRIS X MKII 4.2, 5 et 6m, NP FreeFlight 4.0

Wisbones : AL360 RTE poignée LISA, LISA Foil 175-225 

ekramers-1
Posted on 09 October 2022, 00:54
Title : Iris vs Hydro 85
Inscription
20 May 2020
Messages
2
Localisation

Pourrais tu expliquer pourquoi la Hydro 85 semble avoir plus de contrôle que la Iris 85 au travers et au largue alors qu'elle a plus de volume? Répartition du volume différente? La Iris 85 marche en 5m, est ce le cas aussi pour la Hydro 85? Merci

If you want read this message,
please connect it's free !
Eric Glissattitude
Posted on 26 September 2022, 18:31
Title : Missile balistique
Inscription
01 January 2020
Messages
163
Localisation
13011

Un petit tour du propriétaire, en statique

Le plan de pont offre des zones d'appui obliques assez plates avec un léger arrondi. Sous le pied arrière, le pads releve légèrement le talon pour offrir un appui plus franc. Les straps arrière sont assez 'rentrés' , et cela participe grandement au contrôle dans le vent come nous le verrons.

Severn HYDRO 85 2023

Comme sur pas mal de modèles modernes, la carène réelle (en contact avec l'eau) est nettement plus étroite que le pont sous le pied arrière. La forte épaisseur de la planche rend le décrochement assez massif !

Severn HYDRO 85 2023

L'avant de la planche présente un véritable bulbe convexe sur l'extrados, devant la cuvette de pied de mat. La construction des arrêtes entre pont et cuvette respire la rigidité et solidité.

Severn HYDRO 85 2023

Severn HYDRO 85 2023

Les rails sont épais et carrés, avec un léger chanfrein. Nous verrons qu'ils participent à l'une des caractéristiques notables du l'Hydo

Severn HYDRO 85 2023

Avant de passer à la suite, précisons que la construction est assurée par un atelier très différent de COBRA, qui travaille avec un process très proche du Custom. Le choix a été porté sur une construction béton, qui , à défaut d'offrir de la légèreté, assurera une rigidité et une solidité assez rare de nos jours.

Montage

RAS si ce n’est que notre modèle de test a un boitier un peu large et que tous nos foils se baladaient un peu dedans. Un petite feuille de monofilm pour caler ceci et c’est parti.

Compte tenu de la très forte épaisseur de la planche, les cheminées de boitier sont très profondes, et il n’aurait pas été du luxe de proposer des cheminées ovales plus longues. En l’état, impossible d’y mettre les doigts, et même nos rondelles ovales (dessinées pour les cheminées Cobra) ne passent pas. 

Je précise enfin que nos 2 foils de référence (Phantom X et F4 SL) n’ont nécessité aucune cale de rake pour se mettre en place naturellement avec un rake mesuré respectivement à 2,6 et 3,1 degrés.

Conditions du test

Spot : Fos S/ Mer

Vent : N/O - O entre 15 et 25 knt

Foils : Phantom IRIS X Gen 2 (Aile 550 et 430), F4 slalom 2022 (aile 560 et 420)

Voile : Severn Hyperglide 5 6m2 / Mat Apex Pro 430 / Wish LISA Foil 175

En statique sur l'eau

À l’arrêt, la stabilité en roulis est un peu plus précaire que la normale, conséquence de la forte épaisseur du flotteur. Avec 200l de volume, pas de stress toutefois, et on est tout de même largement en dessous de ce que l’on avait noté sur la Starboard foil X. Toutefois, cette configuration introduit une stabilité latérale moins franche et cela se ressent dans toute la phase de décollage, en comparaison avec des flotteurs plus ‘galette’.

Décollage 

Le décollage n’est pas immédiat : comme sur la Patrick, il faut faire accélérer la planche pour atteindre le planning, car il est compliqué de faire poper le flotteur comme on en a l’habitude avec des modèles comme les Patrik FoilRide, Phantom MKII, Exocet RF etc.

Globalement, la HYDRO nécessite à la fois de la puissance dans la voile et un foil assez porteur pour décoller sur une courte distance si le vent n’est pas très établi. Lorsque ces conditions ne sont pas réunies, le décollage demande une distance nettement plus importante que la moyenne. C’est un élément à prendre en compte pour ceux qui naviguent sur des plans d’eau très courts. 

Ce comportement est visiblement dû au choix de géométrie des cuts , et à l’inertie du flotteur, mais on ne peut pas tout avoir : nous verrons plus loin que cela a aussi des implications très positives .

Dans toute la phase d’accélération et de décollage, la planche a tendance à abattre naturellement. Ceci est dû à la forte épaisseur sous le pied arrière.

Tous ces éléments ne sont pas problématique en soit, mais demande une petite adaptation.

Stabilité

La stabilité en vol est assez exceptionnelle.

Sur l’axe du roulis, on est par contre un petit cran en dessous de la moyenne, avec une petite amplification des mouvements dû à la forte épaisseur.

Sur les axes de tangage et de lacets, la Hydro offre une stabilité longitudinale absolument inédite et établit ainsi une nouvelle référence, en particulier lorsque l’on atteint une certaine vitesse. C'est une sacré performance compte tenu des quelques 60 flotteurs testés précédemment. Ce critère est très important car il influe énormément dans le contrôle du vol, et donc dans les performances en terme de vitesse sur l'eau.

Cette stabilité a pour moi 2 origines :

  • la stabilisation aérodynamique que l’on avait découvert sur les planches Phantom, encore plus marquée ici grace au "bulbe" que contitue le nez du flotteur.
  • une inertie due au poids de la planche, et au centre de gravité assez avancé

Jibe

La stabilité longitudinale apporte un avantage inattendu : le jibe se déroule de façon très fluide et régulière, tout en pardonnant les erreurs de positionnement lors du passage de voile et de la ré-accélération. C'était d'autant plus sensible lors de notre test que je naviguais avec des ailes de 420 et 430cm2 qui ont tendance à tolérer difficilement les aléas de ce côté. 

Pendant le jibe, la forme un peu torturé du pont, permet de situer les pieds sans avoir à regarder. C’est quelque chose de perturbant au départ, et qui devient un atout une fois qu’on le connaît très bien la planche car cela permet  une répétabilité quasi parfaite du mouvement lorsqu'il est maitrisé. 

Touchettes 

Dernier point, et non des moindres, les effets de ralentissement lors des contacts avec l'eau : là aussi, Hydro établi une nouvelle référence, en passant devant nos références actuelles que sont les Starboard Slalom et IRIS X MKII. Cette fois, non seulement les touchettes sont quasi insensibles sur l’arrière et sur le milieu de la carène, mais c'est également le cas lorsque l’on touche plus devant. C’est incroyablement fluide ! Et cela donne une confiance indéniable dans les runs de vitesse, car on peut y aller avec le coeur. Lorsque l’on vient re-plaquer, pas de catapulte en avant, pas même de ralentissement donc pas de perte de vitesse. La combinaison des rails épais et carrés, avec la longueur de rail fait recette (la planche fait 2m20, soit presque 20cm de plus que certaines de ses concurrentes) !

Contrôle

La plage utilisation de la Hydro 85 est nettement plus large que la moyenne, en particulier grâce a ses capacités assez étonnantes dans le vent soutenu. Il faudra tout de même vérifier dès que possible son comportement dans le light. Lors du test, dans des rafales à plus de 25 nœuds, j’étais complètement serein les 2 pieds dans les footstraps y compris au largue, alors que sur la plupart des autres modèles en 85, j'aurais été au choix pied arrière hors du strap ou franchement sur la retenue. Elle est tout à fait étonnante de ce point de vue là.

Ce contrôle atypique dans le vent semble lié à pas mal d'éléments 

  • Les straps arrière assez rentrés (même en utilisant la barette exterieure)
  • La stabilité longitudinale de premier plan
  • Les touchettes quasi insensibles 
  • La très grosse rigidité de la planche et visiblement du boitier : comme avec la Patrik, on a vraiment l'impression de faire corps avec le foil. 
  • La position des straps très naturelle, qui donne confiance

... et pourtant,  je pense même que l'on pourrait encore améliorer ce contrôle, notemment en diminuant un peu l'épaisseur sous le pied arrière 

Lors de notre test du jour, que ce soit avec le foil Phantom ou le F4, c’est à chaque fois Hydro 85 que l'on a fait les meilleures V Max. Sur la plupart des runs, on était sur des vitesses moyennes sur 10s entre 28.3 et 28.6 knt sans prendre aucun risque. 

Conclusion

Avant de conclure, je soulignerai le caractère novateur de ce modèle : en naviguant une après-midi sur la Hydro, et en switchant avec nos planches référence, il est évident que ce modèle apporte quelque chose, et marquera l’histoire de la conception des flotteurs de foil. Pour autant, cette hydro n'est pas parfaite et certainement perfectibles sur plusieurs points, mais on tient là déjà quelque chose d'ultra intéressant. Régulièrement, nous testons des planches, que l’on trouve agréables, sans pour autant faire ressortir une caractéristique particulière ou marquer un véritable changement. Cette fois, comme avec la Phantom MKII, l'Hydro apporte clairement une vraie pierre à l'édifice. Ses caractéristiques peuvent plaire ou pas, mais on y sera rarement indifférent. Ce qui est certain, c'est que son efficacité est indéniable !

Pour conclure, je dirais que le terme qui illustre le mieux l'Hydro est : "missile balistique". Lorsqu'elle est lancée, pas grand chose ne va l'arrêter😉. Je pense que ce ne sera pas la plus efficace dans le vent léger ou lorsqu’il faut sauter d’une risée à l’autre, car son inertie pénalise la réactivité nécessaire dans ce cas là. Par contre, elle établit clairement des nouvelles références en terme de confort à haute vitesse et dans le vent soutenu pour une planche de 85 de large, surtout aux allures travers et abattu. Comme toujours, ce sont des histoires de compromis, mais ce modèle monte d'emblée sur l’une des trois premières marches du podium des flotteurs de foil moderne dans la catégorie Slalom performance.

Reste le tarif plutôt élitiste, mais compte tenu du caractère de cette planche, je sais que certains certains craqueront pour faire monter le GPS dans le rouge, et se faire plaisir avec un produit ultra robuste, très rigide, et donc durable.

Prochain test dans le light et en grande toile pour constater sa plage d'utilisation. 

If you want read this message,
please connect it's free !

Flotteurs : Starboard Foil 150, JP Freefoil Pro 115, Phantom IRIS X 85 MKII, Proto Tiaki AirMaster Race Light

Foils : F4 2022, Phantom Iris X 2022,  SabFoil Vento 85

Voiles : Severne Hyperglide 2 9m, Severne HyperGlide 4 7m, Phantom IRIS X MKII 4.2, 5 et 6m, NP FreeFlight 4.0

Wisbones : AL360 RTE poignée LISA, LISA Foil 175-225 

Answer : please connect Page 1 on 1 [ 3 Messages ]
Settings
Color Scheme

Width

Left Sidebar