TAAROA Noe 97 Freerace UHM 2020

Creation date

05 January 2020 by Eric Glissattitude

Views

3506 Views

Messages

2 ( Last 01 October 2018 by Eric Glissattitude)

Foil
Published

Programme : La zone verte situe le programme d'utilisation dans la fourchette FREESTYLE / FREERIDE / FREERACE / RACE

Price : 2199.00 €

Le Noe 97 UHM (ex SWORD RS) est une évolution logique du NOE, avec des éléments communs, et surtout la possibilité de passer de l'un à l'autre par des upgrades.

Le sword WF est donc un foil entièrement démontable, sur lequel on retrouve le même fuselage que le Noe. Pour être réellement précis, le NOE 80 Freeride est livré en standard avec le fuselage 75+, alors que les NOE 97 et 97 UHM sont désormais livrés en standard eavec le fuselaghe 85+.

Le mat est un modèle de 97cm issu du même moule que celui du Noe 97. Il est ici proposé dans une construction encore plus raide, qui fait appel à du carbone haut module M40J.

Le stab et l'aile sont cette fois aussi fabriqués en M40J. Le stab est un modèle à Winglet, dont la fonction est de renforcer la stabilité en lacet. Le profil a été choisi pour apporter une forte déportance afin de mieux bloquer le foil en longitudinal à grande vitesse. L'aile est un modèle de 82cm à très fort allongement (corde de 11cm). Elle opte un profil issus des foil de kite.

On retrouve par ailleurs les détails communs avec le Noe, comme :

    • Le redan qui fait office de mini platine pour caler le foil dans le boitier (un peu comme sur le LK1, mais en moins volumineux)
    • Les renforts en aluminium noyés dans la structure des ailes et stab pour éviter que les vis n'abîment le carbone à la longue
    • Le système de réglage de Stab sans cale
    • Les filetages dans l'aluminium renforcés avec des hélicoils inoxydables, pour limiter la corrosion, et les risques de filetage foiré
    • Les trous de vis de talon ovalisés pour laisser une certaine latitude de positionnement
    • Des housses individuelles pour chaque demi stab et demi aile + 1 housse de mat permettant de protéger le foil monté sur la planche

En terme de finition, on est sur du très bon niveau, avec une belle amélioration depuis les premières livraisons. 

Answer : please connect Page 1 on 1 [ 2 Messages - Most recent first]
Eric Glissattitude
Posted on 16 February 2020, 23:42 (Most recent message)
Title : Aile 1050 - Coup de boost dans le light
Inscription
01 January 2020
Messages
155
Localisation
13011

En comparaison avec l'aile de 800 Freeride et surtout la 800 freerace, la 1000 décolle sans contest plus tôt. Elle permet surtout de supporter beaucoup plus de toile.

Lors de ce premier test réalisé dans un vent oscillant entre 6 et 9 knt, j'étais en 9m2 hyperglide 2 avec un plan d'eau déjà clapoteux. Très clairement, ce sont des conditions, il aurait été difficile de décoller avec la 800 freeride, et impossible avec la 800 freerace. Et une fois en l'air, la 1000 permet surtout d'y rester et de naviguer confortablement, sans être sur des oeufs.

Bien entendu, on se doutait du résultat, et on rejoins ce que l'on ressent avec une Starboard Millénium ou une Loke 1000 ... c'est à dire une aile qui porte beaucoup sans trop sacrifier la glisse, puisque l'on navigue autour de 17-18knt dans un vent de 7-8 knt. Il parait évident que dans sa plage d'utilisation standard (6-15 knt de vent), une telle aile a un potentiel de Vmax autour de 22-23knt pour un rideur standard. En terme de glisse, on est un ton en dessous d'une grande aile de race (type F4, Starboard, Phantom), mais très au dessus des gros modèles freeride (Fanatic, Loke, Etc.)

Si on se penche sur les différences de sensation avec la concurrence, la remarque qui saute aux yeux (ou plutôt aux jambes), c'est le contrôle de l'ensemble. Sur ces très grandes ailes, on a l'habitude de ressentir un peu plus de torsions ou d'élasticité sous les pieds vu les envergures. Ici, rien ne bronche, le foil est d'une rigidité incroyable, et malgré le clapôt du jour (plus de clapot que de vent dans la rade Nord de Marseille), on ne sens absoluement rien ! Assez bluffant sur ce point de vue.

Dans le mêmes conditions, je n'ai pas pu m'empêcher de comparer le Noe UHM / 1000 avec un foil d'une autre catégorie : un vrai foil de Race.

En l'occurence, j'ai utilisé l'un de nos foils de référence, à savoir le F4 race (aile de 1000, fuslage de 120). Dans ces conditions ultra light, le F4 décolle plus facilement (je n'ai pas dit plus tôt, mais avec moins d'énergie dépensée), et surtout cape beaucoup plus dès qu'on est en l'air. La différence est flagrante : là où je faisais du travers avec le Noe, je fais 15° de cap supplémentaire. En contre partie, je vais un poil plus vite avec le Noe dans ces mêmes conditions (0.2 knt) , et le fuslage court et très rigide du Noe n'a aucune élasticité, contrairement aux foils de race dont le porte à faux énorme de l'aile avant introduit fatalement un certain flou dans la conduite.

Fuselages prototypes

La deuxième partie de ce test concerne les prototypes de fuselage. Le premier est un 85+ titane, et le second un 95+ aluminium.

Fuselage titane

Cela fait un moment que nous attendions cette pièce. Soyons très clair, le principal et premier objectif de passer au titane est sa totale insensibilité à la corrosion. Comme ce matériau est par ailleurs plus rigide que l'aluminimum, nous voulions savoir si il avait une influance sur la navigation. Nous avons donc effectué 2 tests en passant alternativement du fuselage aluminium au titane et vis versa. 

 Bien évidement, les sensations sont analogues, mais nous avons effectivement ressenti une différence, qui est exactement assez fine, du même ton que lorsque nous sommes passé du mat carbone standard au mat UHM : le comportement est le même, mais on a la sensation d'une glisse plus propre et plus fluide, avec moins de perturbations. Plus les conditions sont compliquées (clapot), plus on ressent un côté plus serain avec le titane ... sans pour autant que le changement ne soit radical.

Fuselage Alulminium 95+

Ce prototype est issu d'une demande que j'ai fait pour acompagner l'aile de 1000. Le test a donc été fait dans des conditions de vents de 8 à 12knt en 9m2. Dans ces conditions, le fusleage de 95+ apporte un meilleur équilibre, et une position plus confortable dans le light car il est plus facile de s'appuyer sur le pied arrière. On gagne aussi quelques degrés au cap, sans pour autant s'approcher des purs foils de race (comparé au F4 race avec son fuselage de 120). Le bon point : on ne perd aucun point sur le terrain de la rigidité et du contrôle. 

Encore une fois, on est à 100% dans la philosophie du Noe 97 : un foil ultra facile, très rigide avec un contrôle impeccable, qui n'est pas là pour rivaliser avec un produit de course, mais qui propose ce qui se fait de mieux pour une utilisation sportive 100% plaisir. 

Conclusion

Comme on pouvait s'y attendre, la nouvelle aile 1000 Taaroa offre à la fois un décollage très précoce dans l'ultra light, une capacité à supporter des grosses voiles et une très bonne glisse. Là où cette configuration nous surprend, c'est sur l'exceptionnelle rigidité de l'ensemble au regard de la portance offerte.

Le test prouve que cette option est parfaite pour ceux qui veulent naviguer dans des conditions marginales, sans chercher à faire un cap de fou ... mais aussi sans s'embêter avec la technicité et l'encombrement d'un foil de race.

 

If you want read this message,
please connect it's free !

Flotteurs : Starboard Foil 150, JP Freefoil Pro 115, Phantom IRIS X 85 MKII, Proto Tiaki AirMaster Race Light

Foils : F4 2022, Phantom Iris X 2022,  SabFoil Vento 85

Voiles : Severne Hyperglide 2 9m, Severne HyperGlide 4 7m, Phantom IRIS X MKII 4.2, 5 et 6m, NP FreeFlight 4.0

Wisbones : AL360 RTE poignée LISA, LISA Foil 175-225 

Eric Glissattitude
Posted on 01 October 2018, 00:38
Title : Tout en contrôle !
Inscription
01 January 2020
Messages
155
Localisation
13011

Pour faire des comparaisons, nous avions également à disposition un Starboard GTS avec fuselage de 95, et un Noe 80

Décollage

Ce premier test ne me permettra pas d'évoquer les capacités dans le light, mais le décollage semble assez précoce tout de même. Comme pas mal de foils axés perf, il faut un minium de vitesse pour atteindre la vitesse critique de décollage ... bien plus qu'avec le Noe Freeride. Par contre, la très bonne glisse du Noe Freerace UHM  permet d'y arriver très vite. Je me languis de voir ce que cela donne avec moins de vent.

Pour juger de la portance d'un foil, on a l'habitude d'analyser son comportement dans les molles, ou lorsque l'on ouvre la voile pour faire chuter la puissance vélique. Avec le Noe Freerace, la portance et la glisse sont tellement impressionnantes que l'allonge est énorme. C'est d'ailleurs la première fois que je passe les airjibe aussi facilement !

Au décollage, on sent immédiatement un foil assez puissant avec une aile avant très porteuse ... mais dès les premiers mètres, c'est la sensation de glisse qui surprend le plus ! Nos références sur ce critère, qui étaient le Slingshot Ghost Wisper, et le Select Profoil F1, Loke LK1 sont largement égalés.

Stabilité

Le stabilité latérale est forte, avec un équilibre très stable (qui ramène au centre). On est au dessus des foils comme les NP Alu, Zeeko, Starboard Alu, Alpine A1, Lk1, Envol ... à un niveau comparable avec les AFS 95, Starboard GTS, NP F4 ... et en dessous de la référence absolue du domaine : l'AFS 105

La stabilité longitudinale est plutôt dans la moyenne haute ... à équivalence avec les Starboard GTS, Alpine A1 ... plus stable (voir beaucoup plus) que les Vini, Lk1, NeilPryde Alu, Zeeko, Select F1 ... et un cran en dessous des AFS et Starboard Race. Sur ce critère, c'est la première fois que je ressent aussi clairement l'augmentation de la stabilité avec la vitesse : plus on va vite, plus le foil est stable : et c'est rassurant et très agréable. Une dernière précision importante sur ce critère : de plus en plus, nous testons des foils globalement très stables sur cet axe, mais présentant des réactions de rebond plus ou moins marquées (RRD, Alpine A1 2018 etc.), liés à des fuselages (et stab) longs mais insuffisamment rigides. Cette fois, TAAROA arrive à proposer une bonne stabilité avec un fuselage relativement court et donc très rigide, sans aucun rebond.

La stabilité en lacet est excellente, avec en particulier aucune oscillation parasite. Sur ce point, il n'y avait jusque là qu'avec l'AFS 105 que nous avions ressenti une telle "propreté" dans la navigation. Ceci est la preuve d'une très grosse rigidité en torsion, associé à un stab très efficace.

Equilibre

En terme d'équilibre longitudinal, le Noe Freerace UHM était légèrement pied avant sur nos 2 planches de test. En modifiant la position du stab (et donc son incidence), on a facilement modifié ceci pour l'adapter à notre gout. J'ai noté qu'au voisinage du minimum d'incidence, le réglage est extrêmement sensible : avec moins de 1mm de déplacement, les différences sont très sensibles .. il faudra donc être précis, mais cela veut aussi dire que le foil pourra s'adapter facilement aux préférences de chacun. Attention, le Noe Freerace est un foil puissant ... il sera donc indispensable de savoir utiliser ce réglage sans lequel il pourrait vite devenir très complexe dans le vent soutenu.

Cap

En terme de cap, le Noe Freerace n'est pas particulièrement impressionnant. Dans sa configuration actuelle (fuselage de 78cm ), on est sur un foil conçu pour une utilisation standard, et non pour faire du pur Up&Down comme les Starboard Race ou RRD 120. En comparaison avec le Starboard équipé de son fuselage de 95, on avait un peu moins d'appui, mais tout de même plus que dans la configuration Starboard GTS (fuselage de 75). 
Edit. Avec le nouveau fuselage 85+, on gagne notablement en appui, même si cela n'en fait pas un foil de race. On va simplement dire qu'on la l'appui nécessaire pour être confortable dans les replacements.

Vitesse

Pour finir, évoquons la vitesse, qui intéressera sans doute les clients potentiels de ce type de foil haut de gamme. Je prends toujours avec des pincettes ce type de mesure car elle dépend de beaucoup d'éléments. Par ailleurs, le pilote est probablement l'élément le plus influant sur le résultat ... je compare donc mes performances personnelles, réalisées toujours un peu de la même façon : sans se mettre dans le rouge, sans prendre de risques, et avec voile à 2 cambres de surface raisonnable (pas question d'être surtoilé en mode survie, avec une voile de course). Après ces précisions, notons que sur un plan d'eau parfaitement plat, j'ai réalisé (après avoir nettoyé la trace GPX qui donnait un point à 33 knt !?!)

  • V max 2s : 26.4Knt
  • V max 10s : 26.05Knt
  • V Max 500m : 25.02Knt

Si on rapporte ceci au fait que nous étions avec un aile de 82cm, c'est clairement l'un des foils les plus rapides que j'ai essayé à ce jour ... dans le même ordre d'idée que les F4 et AFS 105 !

Contrôle

C'est clairement sur ce critère que le NOE 97 Freerace UHM crise l'écart avec ses concurrents ! Que ce soit sur le plat, la mer formée, le vent léger ou le vent fort, le Noe UHM ne se fait jamais bouger, et on reste toujours en contrôle. Cela parait anecdotique pour ceix qui débutent le foil et pensent qu'ils ne naviguerons que dans le light, mais les choses sont bien différentes. Vous verrez que dans les faits, on se prend vite au jeux, et on pratique le foil dans toutes les conditions ... d'aboard parceque lorsque l'on maîtrise et que l'on a un foil gérable, c'est tellement bon qu'on aurait tort de s'en priver, et ensuite parcque qu'il y a beaucoup de spot où le vent est irrégulier, pouvant passer de 12 à 20knt au cours d'une session ... et que ce serauit dommage de tout arrêter car le vent est monté. 

Bref, pour revenir à nos moutons, vous pouvez sortir le NOE UHM dasn tous les temps sans vous faire peur ... et pour les spécialistes de la vitesse, le contrôle est vous le savez un prérequis pour pouvoir pousser la machine. 

Edit. Avec la disponibilité de l'aile de 1000, et du fuselage de 95, il nous paraissait intéressant de fair un opoint sur le contrôle lorsque le foil est soumis à des contriantes plus sévères. La conculsion est qu'il passe le test avec brio (cf mon compte rendu spécifique à ce setup) ... et là encore, il reste le foil où l'on ressent le plus de rigidité générale même avec des gros éléments porteurs 

Feeling général

En terme de feeling général (ce qui a pour moi le plus d'importance au final), le Noe Freerace UHM m'est apparu comme un genre de compromis idéal entre réactivité, glisse et contrôle .. au service d'une navigation freerace. Malgré les très nombreux foils que j'ai testé à ce jour, j'ai vraiment pris énormément de plaisir cet après midi ... je n'ai qu'une envie : aller scruter le comportement de ce foil dans tous ces recoins. Si on devait ne retenir qu'une sensation qui caractérise le plus ce foil, ce serait évidemment la glisse, mais le contrôle vient juste derrière.

Navigation dans le light

A l'issue des premiers tests menés dans des conditions ventées, j'ai eu l'occasion de re-tester le Noe Freerace UHM dans du light et de l'ultra light. 

Dans ces conditions, la configuration aile de 800 / fuselage de 75+ avoue ses limites en dessous de 8-9 knt quand il faut toiler plus de 8m2. On garde en permanence une très bonne glisse, mais le foil devient pointu car l'aile de 800 à grand allongement tolère mal la sous-vitesse. Au contraire des aile à grosse surface, il faut toujours maintenir un vitesse un peu élevée pour garder le vol. Dasn les conditions légères, ceci impsoe au pilote d'être actif en permannce pour relancer ... ce qui est peut être un peu fatiguant à la longue. Bref, il faut 10knt pour que la nav' soit réellement agréable et confortable avec l'aile FreeRace.

Pour cette raison, et parcque nous en voulons toujours plus 😉, nous avons mis la presion pendant des mois à TAAROA pour produite à la fois une aile de plus garne envergure, et un fuselage plus long -pour gagner de l'appui. Le résultat est à la hauteur de nos espérance, mais je vous laisse lire le post dédié. 

Bilan

Après ce premier test de 2 heures, le Noe Freerace UHM m'a fait très forte impression. Le Noe Freerace UHM semble déjà être l'un des foils le plus complets et performants avec lesquels j'ai eu l'occasion de naviguer dans la catégorie FreeRace ! Même si TAAROA en est à son galop d'essai sur le Windfoil, ce coup d'essai semble déjà être un coup de maître.

If you want read this message,
please connect it's free !

Flotteurs : Starboard Foil 150, JP Freefoil Pro 115, Phantom IRIS X 85 MKII, Proto Tiaki AirMaster Race Light

Foils : F4 2022, Phantom Iris X 2022,  SabFoil Vento 85

Voiles : Severne Hyperglide 2 9m, Severne HyperGlide 4 7m, Phantom IRIS X MKII 4.2, 5 et 6m, NP FreeFlight 4.0

Wisbones : AL360 RTE poignée LISA, LISA Foil 175-225 

Answer : please connect Page 1 on 1 [ 2 Messages ]
Settings
Color Scheme

Width

Left Sidebar