F4 SLALOM RACE EURO 2022

Creation date

10 January 2021 by Eric Glissattitude

Views

12151 Views

Messages

8 ( Last 21 January 2021 by Eric Glissattitude)

Foil
Published

Programme : La zone verte situe le programme d'utilisation dans la fourchette FREESTYLE / FREERIDE / FREERACE / RACE

Price : 3050.00 €

Pour 2021, F4 propose une nouvelle gamme avec des changements subtentiels. Ces changements sont liés à 2 éléments :
  • un déplacement de la production en Asie, pour pouvoir passer à une production industrielle et permettre un développement du volume de ventes
  • une volonté d'offrir à la fois plus de polyvalence multi-segment (Wing & Winf) et plus de fiabilité (fixation des ailes, jonction mat / fuselage, assise stab).

Cette évolution des gammes est la face cachée de l'iceberg. En effet, pour accompagner un développement international, la société F4 vient d'opérer une grosse levée de fond, et met en place une vraie structure de distribution, à la fois aux USA et en Europe. Le team de développement se structure également autour de plusieurs pilliers du foil en France. 

Tout ceci constitue un vrai tournant dans l'histroire de cette marque qui était jusqu'ici artisanale. De notre côté, nous connaissions le côté assez exceptionnel du design des foils F4 (notre référence de test depuis 2 ans), mais des produits étaient difficiles à vendre à cause d'une administration commerciale inadaptée. Cette nouvelle structure change la donne, et nous allons désormais intégrer la marque dans notre sélection. On nous annonce enfin une probable relocalisation de la production en Europe à moyen terme, et c'est aussi une excellente nouvelle.

Mémo : déport des fuselages (avant fuselage > avant du boitier de mat)

100STD (FR)- 342mm
100 Fr/slalom - 360mm
100+3 - 379mm
105+5 - 398mm
105-7.5 - 423mm
110cm std - 360mm
110+7 - 413mm
115 std - 330mm
115+6 - 390mm
115 +10 - 430mm
115+12 - 450mm

Answer : please connect Page 2 on 2 [ 8 Messages - Most recent first]
Hervé SARRASIN
Posted on 09 May 2021, 17:56 (Most recent message)
Title : Je suis aux anges ; c'est pas des conneries !
Inscription
03 January 2021
Messages
3
Localisation

En ce qui nous concerne plus précisément, il s'agit de dégager les grandes lignes sur ce foil d'exception, le F4 mais pas isolément. Cela est dorénavant une rite immuable ; il est impératif de tester un foil (surtout une bête comme le F4 slalom 800) avec un flotteur bien précis et de préférence ad 'hoc.

JP F4

La sacro sainte harmonie "foil-flotteur" doit être une obsession ! Je vous passerai donc sous silence le "mariage" F4-Patrik 200" car cela ne présente guère d'intérêt. Par contre c'est l'occasion pour nous donc de faire le point également sur ce magnifique flotteur ; la JP 176 Slalom Pro. Il se trouve, certes pas par hasard, que j'ai reçu ce flotteur pratiquement en même temps que le F4... Bizarre, bizarre !

Eh bien le combo 176S\F4 est une pure merveille ! Je ne vous en dirai pas des masses car je n'ai pas eu l'occasion de balayer un large spectre de conditions. Par contre, j'ai eu la chance hier de véritablement consacrer cet ensemble dans une traîne dynamique de 20-25 kts (mesuré sur le spot). Tous les planchistes "aileron" étaient en moins de 6 m² et j'ai tourné avec la Foil Glide de Severne en 6.0 m².

Il faut réaliser que la symbiose entre ce foil et ce flotteur est littéralement magique ; nous avions un plan d'eau à marée montante dans la brise qui nous offrait des lames de 1.50 m sous la forme d'une houle courte qui parfois déferlait mais qui était parfaitement praticable en surf. les collègues se sont lancés dans des figures inavouables avec de belles réussites ; c'est vous dire qu'on était dans des conditions merveilleuses...

Quid de notre combo ? J'étais tendu et sur la défensive... Mais au bout de quelques dizaines de minutes, j'ai pu littéralement me lâcher en envoyant sans retenue toutes les allures du près au grand largue en passant par des surfs de ouf ! Ce combo ne bronche pas ; il accélère en fonction des angles par rapport au vent mais sans jamais varier la hauteur de vol. C'est vraiment bluffant ; cela donne l'impression de ne plus avoir aucune limite dans les différentes manœuvres. Je vous passe sous silence cette sensation d'absolue rigidité... 

C'est pire que cela ; voilà une association foil-flotteur (je vous ai dit ; l'obsession) qui permet avec un 6 de tourner avec un vif plaisir en toute quiétude dans une brise force 5-6 ! J'avoue que ne m'étais jusqu'à ce jour jamais autant régalé en foil dans de telles conditions !

Le point fort à retenir est que cet ensemble parfaitement trimé pour mon poids de 75 kg est imperturbable dans la brise soutenue ; voici les réglages du flotteur et du foil :

FLOTTEUR 

  • pdm plein avant à 116 cm (par rapport boulonnerie avant du DTT),
  • straps avant et arrière plein avant.

FOIL 

  • montage à nu sans aucun calage,
  • aucune cale de Rake additionnelle ; Rake "natif" de 1.4° (parfait pour un plan d'eau technique).

CONCLUSION

Que du bonheur en toute sécurité ; les planchistes m'ont tous posé la question de confiance : "c'était pas trop chaud en foil ?". Je souligne au passage qu'Alex a sagement tourné en planche de vague...

Un horizon nouveau s'ouvre donc ; ce combo devient de facto ma "plateforme de base" et je vais le pousser vers les vents plus traditionnels typiques de la "brise de mer" autour de 15-20 kts toujours avec le F4 mais là probablement en mettant en œuvre mes cales à cabrer le foil pour l'assister dans ces airs "plus faibles"... Tout est relatif quand on vient de tourner dans force 5-6.

Encore merci de m'avoir permis d'atteindre cet objectif !

If you want read this message,
please connect it's free !
Eric Glissattitude
Posted on 07 March 2021, 19:32
Title : Une config slalom ultra polyvalente
Inscription
01 January 2020
Messages
179
Localisation
13011

Comme c’est le cas dans plusieurs marques désormais, on ne parle pas ici d’un foil mais d’un ensemble de pièces qui constituent un écosystème foil. J’ai déjà évoqué le F4 race, qui n’est en réalité qu’un sous-ensemble de cet écosystème F4 … avec des pièces orientées vers une navigation performance up & down ou light wind

De la même façon, le F4 Slalom, que nous évoquons aujourd’hui, est un sous-ensemble de pièces orienté vers une navigation performance travers ou vent soutenu. Nous évoquerons plus tard un sous-ensemble de pièces orienté vers une navigation loisir.

De quoi parles t on ?

Ce qui change pour 2021

  • nouvelle construction du mat pour une raideur encore supérieure
  • nouvelle connexion mat aile fuselage plus fiable et plus raide
  • nouvelle gamme d’ailes Slalom 

Ce qui ne change pas

  • connexion mat / fuselage inchangée … donc possibilité d’utiliser les nouveaux fuselages et nouvelles ailes sur les anciens mats
  • développement axé sur le contrôle et l’accessibilité

Les pièces du sous-ensemble Slalom sont

  • une aile de 900mm (720 cm 2)
  • une aile de 800mm (640 cm 2)
  • une aile de 700mm (560 cm 2)
  • une aile de 560mm (337 cm 2)
  • un fuselage de 100cm
  • un fuselage de 90cm
  • un stab de 210 cm2
  • un stab de 170 cm2

F4

Pour une utilisation hors compétition (free-race) , c’est très clairement l’ensemble 

  • une aile de 800mm (640 cm 2)
  • un fuselage de 100cm
  • un stab de 210 cm2

qui va nous intéresser, et sur lequel portera ce test.

Une comparaison plus qu'un test

Une fois n’est pas coutume, je ne proposerai pas un test complet car il y aurait de nombreuses redites avec le test des principaux foils concurrents que sont les Phantom R, Starboard IQ Slalom set , AFS 95, Loke Race et Alpine Race, Taaroa Noe UHM. Tous ces foils ayant été développés dans le même but, il est évident que les principales caractéristiques sont semblables.

Au contraire, sans porter de jugement dans l’absolu je vais essayer de souligner les différences antre le F4 et les autres, pour vous permettre de faire votre choix en fonction de vos priorités. Cela permet aussi de faire un point assez complet sur la signature de chaque foil dans cette catégorie que l’on peut appeler Slalom … mais qui finalement rejoint la pratique du plus grand nombre : se tirer la bourre avec les potes, sur des allures proches du travers. 

F4

Stabilité latérale 

Pour rappel, on parle là du comportement du flotteur sur l’axe du roulis lorsqu’il est utilisé avec ce foil. Sur ce plan, le F4 propose une des plus grosses stabilités des modèles testés à ce jour. Pour être précis, on a d’une part peu de mouvement sur cet axe (amplitude) et une très faible nervosité (fréquence).

Pour situer les autres foils concurrents, on a l’AFS et le Noe UHM qui offrent le même type d’amplitude de mouvement, avec un poil plus de nervosité. Le Loke Race et le Phantom ont peu d’amplitude de mouvement également, avec une nervosité plus prononcée. L’AlpineFoil Race et le Starboard IQ ont à la fois plus d’amplitude et plus de nervosité.

En terme d’effet de rappel (résistance à la contre gîte), les plus libres sont le Starboard et le Phantom. Viennent ensuite les F4, Alpine et Noe. L’AFS reste celui qui offre la plus grosse force de rappel pour ramener le foil à plat, même si c’est moins le cas avec les nouvelles ailes de slalom qu’avec les ailes précédentes.

Stabilité longitudinale

Pour rappel, on parle là du comportement du flotteur sur l’axe du tangage lorsqu’il est utilisé avec ce foil. Le comportement sur cet axe est très lié à la taille de stab et la longueur du fuselage. Il est évident qu’un long fuselage va limiter la vivacité du foil sur cet axe, mais entrainer à la fois une capacité de réaction et de correction plus lente dans le pilotage , ainsi qu’une trainée supérieure. En fonction des conditions de navigation (force du vent, plan d’eau), on aura donc avantage à avoir un foil plus stable ou plus réactif. 

On verra plus tard qu’outre la longueur du fuselage, la position du mat et de l’aile sur le fuselage a également une importance.

A ce niveau, 4 stratégies se distinguent suivant les marques:

  • Fuselage amovible avec plusieurs tailles disponibles (Starboard, F4, Taaroa, Phantom) > on peut littéralement choisir le comportement désiré. Pour les pratiquants exigents et capables de faire ce choix, c’est un véritable confort car on peut réellement avoir un même foil avec des visages complètement différents en fonction des conditions et de notre humeur. Pour ceux qui n’ont pas ces capacités, ça peut devenir un casse tête … c’est un peu comme avoir 2 ou 5 surfaces de voiles : il faut savoir choisir la bonne 😉
  • Fuselage amovible avec une seule tailles disponible (Alpine Foil) > Le transport est facilité par la possibilité de démontage, mais la seule adaptation aux conditions se fera à l’aide des cales de stab. On est plus limité sur les possibilités, mais le choix est également plus simple (pas de prise de tête au bord de l'eau).
  • Fuselage non amovible mais longueur variable (Loke Race) > C’est une nouveauté chez Loke cette année. La marque ayant un design où une partie du fuselage est intégrée à l’aile et au stab, on aura cette année des stab de longueurs différentes pour adapter le comportement désiré. L’inconvénient est le tarif élevé des pièces, mais cela permet à Loke de continuer à proposer un foil 100% carbone très léger (unique àe ce poids dans cette catégorie den produit) 
  • Fuselage non amovible (AFS) > la marque bretone reste la seule à proposer un T Bar entièrement fixe. Bien évidemment, cela limite beaucoup les possibilités de personnalisation du comportement, mais cela permet d’une part de garder un foil 100% carbone (pas de risque de corrosion) rigide, et de simplifier le choix au bord de l’eau (ben oui, il n’y a pas de choix !). En contre partie, la nouvelle version du 95 propose une longueur de fuselage très consensuelle, parfaite pour la plupart des navigations. Seul les aficionados sur Up&Down, et de la navigation dans l’ultra light pourront être désavantagés.

F4

Pour revenir à nos moutons, le F4 testé ici proposé avec un fuselage de 100cm, une taille qui représente la norme aujourd’hui en utilisation Slalom, et que l’on retrouve à quelques choses près sur les autres foils concurrents (même sur le Loke grace au stab court), à l’exception du Alpine et de son fuselage de 120.  F4 proposera aussi des fuselages 90, et 115 en option pour ceux qui veulemtn aller chercher d'autres sesnations de navigation (plus de vivacité ou un côté plus race).

Stabilité en lacet

Pour rappel, on parle là du comportement du flotteur sur l’axe du lacet (tendance à avoir le nez du flotteur qui fait l’essuie glace) lorsqu’il est utilisé avec ce foil. On parle finalement assez peu de ce paramètre et il est pourtant essentiel et différentiateur. En soit, un mouvement sur l’axe de lacet pourrait paraître insignifiant, mais il détermine en réalité une partie essentielle de la sensation de contrôle (ou pas) en coordination avec la stabilité latérale. Il semblerai d’ailleurs que les 2 (lacet et roulis) puissent être induits (une instabilité en lacet peut induire ou amplifier une instabilité en roulis et vis versa).

Pour donner une image : un foil infiniment stable en lacet donne l’impression d’un foil qui est sur un rail, et qui « tranche l’eau » en traversant le clapôt avec une glisse très ‘nette’. Cela donne beaucoup de confiance et de sensation de maîtrise de la situation. Au contraire, un foil très instable en lacet donne l’impression d’une nouille qui fait du slalom involontairement et n’avance pas droit en se tortillant (et je peux vous dire que ça existe bel et bien, même sur des foils disponibles aujourd’hui sur le marché, mais heureusement pas dans le comparatif qui nous intéresse ici).

Il semble que cette stabilité en lacet soit très liée à la fois à la rigidité en torsion du mat, à la rigidité du fuselage, et aux rigidités des jonctions mat / fuselage / aile / stab.

Cette fois encore, les mouvements en lacet peuvent être caractérisés par leur amplitude (est ce que les mouvements sont grands ou pas ?), leur fréquence et leur amortissement . En terme de fréquence, des mouvements très hautes ou très basse fréquence sont certainement impossibles à déceler. Par contre, les mouvements parasites qui interviennent à des fréquences proches de celles de réaction du corps humain viennent directement perturber le ressenti et les actions de pilotage.

Comme pour le roulis, on a des « groupes de comportement » :

  • Les AFS, Taaroa et F4 proposent une sensation de mouvements de faible amplitude, avec peu de nervosité
  • Les Phantom, et Loke proposent une sensation de mouvements de faible amplitude, avec de la nervosité
  • Le Starboard IQ donne l’impression de mouvements plus amples, mais peu de nervosité
  • L’Alpine Race donne l’impression de mouvements plus amples, avec une nervosité plutôt élevée

En fonction des attentes de chacun, on préfèrera un type de comprtement ou un autre.

Sensation de Glisse

Cette « Sensation de Glisse » , c’est l’ADN même du foil … et probablement ce qui fait que nous naviguons en foil. Vous remarquerez que je ne parle pas de vitesse mais de sensation. Je me garderai bien de classifier ces foils par performance pure en vitresse car il est évident que d’une part ils sont très proches, d’autre part ce paramètre est très lié au pilote et sa capacité à gérer le contrôle et exploiter la finesse et la puissance.

Revenons donc à cette sensation de glisse. Pour moi, elle est certainement liée à 2 paramètres principaux : la trainée du foil, et sa rigidité. Avec l’habitude, on a compris que les foils nerveux donnaient une sensation de glisse supérieure, à trainée égale.

La encore, on va avoir des groupes de sensation

  • Les Loke, et surtout le Phantom sont des exemples-type de foils qui offrent une sensation de glisse supérieure à la moyenne
  • Les F4, AFS, Taaroa, Starboard et Alpine sont plus similaires dans les sensations, avec un F4 légèrement en tête du groupe, et des AFS et Starboard légèrement en fin de groupe. Je précise,  concernant l’AFS, que cette sensation de glisse en retrait était un des éléments qui lui étaient couramment reprochés, mais qu’avec la version 2021, il recolle nettement au groupe.

Au risque de me répéter, je rappelle que la sensation de glisse n'est pas à rapprocher de la vitesse max potentielle du foil. On parle ici juste de sensation.

Equilibre longitudinal

On parle ici de foil qui a tendance à pousser sur le pied avant ou le pied arrière. Cet équilibre est modifiable en calant le stab. La classification que je donne ici est donc valable pour un foil utilisé sans cale (ou avec une cale médiane dans le cas de Starboard, et positon centrale chez tarroa) dans un vent medium (15 Knt)

  • Loke, Taaroa 95 et Alpine > plutôt pied avant
  • Phantom 100 Evo, starboard 105, tarroa 85 et F4 100> plutôt neutre 
  • Phantom 90 , Starboard 95, AFS > plutôt pied arrière

Encore une fois, l’utilisation de cale peut modifier complètement ce paramètre, et ce d’autant plus que le fuselage est long. Pour les stab à faible corde (F4, AFS, Phantom) , une cale de 0.2 mm d’épaisseur peut déjà modifier les choses ! C’est donc un réglage essentiel pour les pratiquants expérimentés.

Qualité de construction 

Les différents foils donc nous parlons ici ont des provenances très différentes : de l’artisanat (Lokefoil) à du 100% industriel grande série (Starboard, Phantom, F4) en passant par de industriel en petite série (Alpine , AFS). La perception de qualité est donc très différente selon les type de finitions choisies.

Pour les pièces carbone, on a clairement 3 stratégies 

  • Out of the mould (F4, Starboard, Phantom, Taaroa) : en grande série, les fabricants vont limiter les opérations de finition manuelle. Les profils sont donc ébarbés, et vernis pour cacher les pores. C’est très propre même lorsqu’il y a des petits défauts internes. Les tolérances dimensionnelles sont plutôt bonnes, mais on a régulièrement des profils qui sifflent en série à cause de la goutte de vernis sur le bord de fuite. C’est rare chez Starboard et Phantom, mais régulier chez Taaroa et F4
  • 100% Hand made (AFS, Loke) : les profils sont mastiqués en sortie de moule puis poncés. Le carbone est apparent sans vernis. Le résultat est souvent superbe, mais cette finition étant purement manuelle, nous avons observé par moment des dissymétries dimensionnelles sensibles. Il semblerait que la compétence des opérateurs s’améliorant petit à petit, les défauts dimensionnels soient plus rares désormais. Nous avons toutefois eu récemment une série d’ailes sifflantes. 
  • High End (Alpine) : Avec sa finition RTE, les profils Alpine sont mastiqués et poncés à plusieurs reprises avec une grosse attention au respect des tolérances dimensionnelles. C’est clairement la plus belle finition du marché à ce jour : on achète autant un foil qu'une oeuvre d'art 😉

Pour les pièces aluminium et les tolérances d’assemblage, c’est clairement les industriels asiatiques (Starboard, Phantom, F4) qui placent la barre la plus haute. Une fois la phase d’industrialisation terminée, on a une très bonne répétabilité et les assemblages sont excellents d’un modèle à l’autre. Très peu de surprise lorsque l’on achète des pièces en option : ça tombe pile poil. Avec les foils construits en plus petite série, il faut quelques fois jouer un peu de la lime ou de la cale à poncer pour que tout rentre sans forcer. Là aussi, les choses s'améliorent au fil des mois.

Par contre, les industriels de grande série n’arrivent pas à la cheville de Alpine foil quant à la qualité de l’anodisation des fuselages aluminium. Avec Starboard, Taaroa (sauf version titane), F4 et Phantom, il faut accepter une vulnérabilité à l’oxydation supérieure, et donc une attention au rinçage et au transport beaucoup plus importante. Cette qualité des fuselages aluminium Alpinefoil est l'une des raison de l'impossibilité d'acheter ces fuselage à l'unité. En effet, leur coût unitaire est tel qu'il est pécunièrement plus pertinent de changer de foil complet que d'upgrader le fuselage. 

Si on en revient à F4, qui est l’objet de ce test, on est donc désormais au niveau de Phantom, Taaroa ou Starboard en terme de qualité de construction. Phantom pourrait de nouveau sortir du lot cette saison avec une nouvelle construction (finesses des profils), mais ils en sont encore au stade de finalisation à ce jour. 

F4

Gamme d’aile et comportement 

Les ailes slalom

A l’instar des nouvelles ailes AFS , Phantom et Starboard, les ailes F4 que nous testons ici sont des modèles dit « slalom » . Concrètement, on a affaire à des profils plus fins, des allongements plus marqués avec des extrémités d’ailes plus fines. Le résultat : des ailes qui portent moins, qui glissent plus et qui sont moins ardentes. 

Sur l’eau, cela se traduit par

  • un décollage qui demande plus de vitesse
  • une tolérance plus faible à la perte de vitesse lors du jibe ou des erreurs de conduite 
  • des accélérations plus franches
  • moins d’appui pour remonter au vent
  • une top speed plus importante
  • des effets de surpuissance moins marqués 
  • une nécessité de naviguer à haut régime

Vous l’aurez compris, c’est un peu comme les ailerons de slalom, ces ailes ont des performances absolues supérieures, mais elles sont aussi plus techniques à utiliser. Elles raviront ceux qui aiment (et savent) naviguer en gardant toujours de la vitesse. Pour les moins aguerris, il y a fort à parier que les ailes plus classiques (modèles F4 2020, F4 freerace et race 2021) donnent des meilleurs résultats en moyenne.

Confirmons également que les capacités de remontée au vent et de replacement sont sensiblement moindre, sauf à haut régime. Si vous aimez vous tirer la bourre avec les potes, n’essayez pas de prendre au près ceux qui sont équipés d’ailes up&down .. vous allez vous y casser les dents! Passez dessous et jouez la glisse 😉

Les ailes F4

En 3 jours de test, et de conditions assez variées, j’ai eu l’occasion de tester les modèles 700, 800 et 900 (envergures). Pour situer les choses, je dirai que les plages d’utilisation idéales seront respectivement 18-25 knt, 14-20knt et 10-15knt. Au fur et à mesure que l’on baisse en taille d’aile (sans changer d’autre paramètre), on notera un déplacement de l’équilibre longitudinal avec une tendance de plus en plus pied arrière. Là encore, il faudra compenser avec un calage du stab si on désire garder le même équilibre. 

Comparaison

Si on en revient à la comparaison avec les autres foils cités précédemment, l’Alpine Race se démarque nettement avec des ailes beaucoup plus tolérantes, qui décollent à plus basse vitesse, et autorisent des jibes quasi à l’arrêt. Evidemment, les performances pures sont légèrement en retrait, mais assez peu derrière. Suivant le niveau technique du rider, il est fort possible que nombreux d’entre nous soient en moyenne plus rapide avec ces ailes plus tolérantes .. tout au moins sur le plat. La stabilité et le contrôle supplémentaire des foils ultra raides peut leur redonner l’avantage dans des conditions plus difficile. Reste ensuite à savoir si vos priorités vont vers la vitesse moyenne, la vitesse max, la facilité au jibe, le contrôle ou autre. 

A l'inverse, les nouvelles ailes Phantom sont les plus ambitieuses en terme de glisse avec une finesse hors du commun. Elles vont ravir les pratiquants experts, qui accepteront un pilotage un peu plus pointu pour aller chercher des sensations.

Une belle session de test

Pour cette 1ere session de test, 70km à l'Almanare, dans 15-18knt de vent en 6m IRIS X MKII. 

Meilleur réglage : Fuselage 100_3 et aile 80cm (620 cm2), stab 210 calé à 0.2mm. Rake 2.5°

session test

session test

Une petite video pour le fun

Pour qui ?

Avec le F4 slalom, et plus généralement, tous ces foils plutôt ambitieux, on peut légitimement se demander à qui ils s’adressent.

F4

Le tarif plus élevé que la moyenne (compter entre 2300 et 3000eur pour un foil complet) pourrait laisser supposer qu’ils s’adressent plutôt aux experts et aux compétiteurs. C’est d’ailleurs la remarque générale que nous avons de la part de nos clients.  Pourtant, sous bien des aspects, leurs caractéristiques les rend finalement aussi facile à utiliser … voir plus facile que certains modèles moins ambitieux.

Cela vous parait étonnant ? Nous non !

Rappelez vous que certains modèles très haut de gamme (dont ce F4 Slalom, qui même la tête sur ce critère) sont basés sur un mat ultra raide, et que cette raideur est une des clés du contrôle et de la facilité.  Alors oui, un foil comme ce F4 Slalom est très facile à utiliser par tout foileur débrouillé … et plus les conditions seront compliquées, plus il fera la différence !

Pourtant, si on revient à la problématique des ailes, rappelez vous que les ailes slalom ne sont pas les plus faciles pour les moins expérimentés. F4 offre 2 réponses à cette problématique 

  • pour les vrais débutants, une version dite freeride avec une grosse aile à large corde de 1500cm2
  • pour les foileurs non experts, une version dite « freerace » qui est un slalom avec une aile de 800 plus tolérante (corde plus large et profil plus épais)

Bilan

J’espère que cette comparaison très détaillée vous permettra de mieux cerner le comportement de chaque foil , et de trouver celui qui  conviendra le mieux à vos préférences. 

Comme vous avez pu le constater, le F4 s’inscrit parfaitement dans la ligne des foils performants modernes, avec des caractéristiques jamais extrêmes, mais à chaque fois dans le peloton de tête. Ce n’est pas étonnant au regard du modèle 2020 que nous connaissions très bien et qui nous servi de référence depuis 2 ans dans nos tests. Avec ce modèle 2021, F4 passe à la dimension industrielle, à une distribution en europe, et à un modèle fiabilisé encore plus complet (ailes slalom, ailes freeride). Il devient une option très sérieuse pour le passionné qui cherche un foil à la fois performant et ultra polyvalent.

 

If you want read this message,
please connect it's free !

Flotteurs : JP Freefoil Pro 115, Phantom IRIS R 85 et 78 MKII

Foils : Phantom Infinite LTD,  SabFoil Vento 85

Voiles : Severne Hyperglide 6 de 6 à 8m, Phantom IRIS X MKII 4.2, NP FreeFlight 4.0

Wisbones : AL360 RTE poignée LISA, LISA Foil T1000 175-225 

Eric Glissattitude
Posted on 21 January 2021, 17:56
Title : Une configuration race solide !
Inscription
01 January 2020
Messages
179
Localisation
13011

A ce jour, les tests réalisés ont eu lieu des des conditions légères et très irrégulières. C'est donc juste un premier ressenti qui sera affiné et complété

En terme de sensation générale, on est évidemment dans quelque chose de cohérent avec le F4 race 2020. Pour re-situer les choses en ce qui concerne le modèle 2020, on est sur ce qui se fait de mieux dans le domaine Race et Freerace avec

  • une rigidité impressionnante du mat, du fuselage et de la connexion ... ce qui en fait l'un des 2 foils offrant le plus de contrôle facile aux côté des AFS et TAAROA UHM
  • une glisse d'excellent niveau (un cran en dessous du Phantom qui fait référence)
  • une grosse polyvalence d'usage offerte par les 6 ailes (560-700-800-900-900 race-1000 Race), 3 fuselages (90-100-115) et 2 stab (38 et 42)... au même titre que les Starboard et Phantom (du slalom au race ... au choix du moment)

En montant sur le modèle Race 2021, les 3 éléments que l'on peut souligner immédiatement sont : une glisse accrue, une rigidité réellement supérieure, et une puissance perturbante.

En ce qui concerne la glisse, que ce soit avec l'aile de 850 ou celle de 950, on sent plus de finesse dans le vent léger qu'avec le modèle 2020 .. et ce malgré un mat pré-série totalement hors spec en ce qui concerne son épaisseur. En parallèle, la portance brute semble un peu plus faible. Il faut donc naviguer un peu plus fin qu'avec les ailes 900 et 1000 précédentes.

En ce qui concerne la rigidité, on fait encore un bon en avant avec ce modèle 2021. Cette rigidité monstrueuse apporte une facilité incroyable en navigation. Même avec le fusleage 115+ (dont l'aile est ultra avancée, comme sur le Starboard 15++), et en vol à la limite de la sortie de l'eau, on ne ressent presque aucune élasticité. C'est assez bluffant en comparaison avec les autres foils que nous avons eu l'ocasion de tester. 

En ce qui concerne la puissance et l'équilibre longitudinal, je suis plus réservé dans l'optique d'une utilisation loisir hors compétition. Le modèle qui m'a été envoyé est fourni avec 2 fuslages : 115 et 115+. La position d'implantation du mat sur ces 2 fuselages diffère de 9cm, ce qui est énorme ! Selon F4, le 115+ est qualifié de "Race light wind", et le 115 de "Race High Wind". Dans mon cas, j'ai effectué mes tests dans du 5 à 15knt ... ce que l'on peut qualifier de "Light Wind"

Avec le fuselage 115+, j'ai été au départ désarçonné par une portance très pied avant. Même avec des réglages avancés, et l'utilisation d'une voile de course en 9m (donc assez lourde), j'étais obligé de mettre beaucoup de pression sur le pied de mat pour maintenir une assiette correcte et ne pas sortir de l'eau. Cet équilibre fonctionne mais ce n'est clairement pas confortable tel quel pour un amateur. La contre partie, c'est que j'ai réussi à très facilement caper dans un vent qui ne devait pas dépasser les 7knt ... comme quoi le concept est avant tout efficace. J'avais juste un peu l'impression d'être sur des échasses géantes 😉 . J'ai retrouvé certains aspects qui m'ont rappelé le test du Starboard 115++, mais avec une rigidité et un contrôle incomparable.

Je mets toutefois 2 bémols à ma remarque : le premier est que cette configuration est conçue pour faire du up&down dans le light .. et sur des allures très serrées. Le choix technique est donc assez logique, et il est plus facile de charger le pied avant. Le deuxième est que je n'ai pas encore reçu les jeux de cales de stab, et il est évident qu'un calage adéquat va permettre de compenser une bonne partie cette surpuissance.

Edit. Lors d'un 2e test, avec un stab calé, le 115+ devient tout à fait gérable et bien moins extrême. Cela montre une fois de plus l'imprtance des réglages et de la bonne conaissance de son matériel.

Avec le fusleage 115, tout au contraire, on a un équilibre un peu pied arrière dans le vent très léger ... mais le foil devient confortable dans le medium. Il semble donc évident que l'appellation Race Hight Wind colle parfaitement au programme. Là encore, il va falloir jouer avec les calage pour trouver un équilibre idéal si on souhaite l'utiliser dans des conditions plus légères.

Ce premier test sans calage m'a donné l'impression d'une vraie machine de course, clairement conçue pour une utilisation sans compromis. C'est écrit dessus et on ne peux pas dire que c'est un mensonge : on a un vrai foil Up&down taillé pour la performance ! Pour une utilisation plus loisir, j'avoue qu'un intermédiaire entre ces 2 fuselages me sembleait plus consensuel. Par acquis de conscience, j'ai d'ailleurs comparé ces 2 nouveaux 115 au modèle 2020, et il s'avère que le modèle 2020 unique est exactement entre les 2.

En tout cas, vu le potentiel de l'engin ici testé dans une configuration un peu élitiste, je me languis de tester la version slalom ! Je vais aussi travailler sur les réglages pour dompter plus facilement cette formule 1. 

 

In English

To date, the tests carried out have taken place under light and very irregular conditions. So it's just a first feeling that will be refined and completed

 

In terms of general feeling, we are obviously in something consistent with the F4 race 2020. To re-situate things with regard to the 2020 model, we are on the best in the field of Race and Freerace foils

 

impressive rigidity of the mast, the fuselage and the connection ... which makes it one of the 2 foils offering the most easy control like the AFS and TAAROA UHM

an excellent level of glide (a notch below the Phantom, but at the level of Loke, Select or NP F4)

a great versatility of use offered by the 4 wings (700-800-900-1000), 3 fuselages (90-100-115) and 2 stab (38 and 42) ... in the same way as the Starboard and Phantom ( from slalom to race ... at the choice of the moment)

 

When riding on the F4 2021 Race model, the 3 elements that can be immediately highlighted are: increased glide, truly greater rigidity, and disruptive power.

 

Regarding the glide, whether with the 850 wing or the 950 wing, we feel more finesse in the light wind than with the 2020 model .. and this despite a pre-series mast totally out of spec in regarding its thickness. At the same time, the gross lift seems a little lower. It is therefore necessary to sail a little finer than with the previous 900 and 1000 wings.

 

As far as rigidity is concerned, we are still making good progress with this 2021 model. Our pre-series being out of spec, it will be necessary to re-test with the production model, but as it is, this monstrous rigidity brings incredible ease in navigation. Even with the 115+ fuselage (whose wing is ultra advanced, as on the Starboard 15 ++), and in flight at the limit of the exit of the water, one feels almost no elasticity. It's quite impressive compared to the other foils that we had the opportunity to test.

 

As far as power and longitudinal balance are concerned, I am more reserved in terms of recreational use out of competition. The model that was sent to me comes with 2 fuselages: 115 and 115+. The position of the mast on these 2 fuselages differs by 9cm, which is enormous! According to F4, the 115+ is called "Race light wind", and the 115 "Race High Wind". In my case, I carried out my tests in 5 to 15 knt ... what can be described as "Light Wind"

 

With the 115+ fuselage, I was a bit taken aback by a very front foot lift. Even with advanced settings, and the use of a 9m racing sail (therefore quite heavy), I had to put a lot of pressure on the mast foot to maintain a correct attitude and not get out of the water. This balance works but it is clearly not comfortable as is for an amateur. The good point is that I managed to go upwind very easily in a wind that should not exceed 7knt ... which shows that the concept is above all effective. I just kind of felt like I was on giant stilts 😉. I found some aspects that reminded me of the Starboard 115 ++ test, but with incomparable rigidity and control.

 

However, I put 2 caveats to my remark: the first is that this configuration is designed to do up & down in the light. The technical choice is therefore quite logical, and it is easier to load the front foot when upwind. The second is that I have not yet received the sets of stab shims, and it is obvious that an adequate wedging will make it possible to compensate a good part for this overpower.

 

With the 115 fuselage, on the contrary, we have a bit of a back foot balance in the very light wind ... but the foil becomes comfortable in the medium. It therefore seems obvious that the name Race Hight Wind fits perfectly with the program. Here again, we will have to play with the wedges to find an ideal balance if we want to use it in lighter conditions.

 

This first test gave me the impression of a true racing machine, clearly designed for uncompromising use. It's written on it and we can't say it's a lie: we have a real Up & Down foil built for performance! For a more leisure use, I admit that an intermediary between these 2 fuselages seemed to me more consensual. As a matter of fact, I compared these 2 new 115s to the 2020 model, and it turns out that the single 2020 model is exactly between the 2.

 

In any case, given the potential of the machine tested here in a somewhat elitist configuration, I can't wait to test the slalom version! I will also work on the settings to more easily tame this formula 1.

If you want read this message,
please connect it's free !

Flotteurs : JP Freefoil Pro 115, Phantom IRIS R 85 et 78 MKII

Foils : Phantom Infinite LTD,  SabFoil Vento 85

Voiles : Severne Hyperglide 6 de 6 à 8m, Phantom IRIS X MKII 4.2, NP FreeFlight 4.0

Wisbones : AL360 RTE poignée LISA, LISA Foil T1000 175-225 

Eric Glissattitude
Posted on 10 January 2021, 21:31
Title : Présentation
Inscription
01 January 2020
Messages
179
Localisation
13011

A l'occasion de la réception d'un modèle de pré-série, nous vous faisons découvrir le modèle Race. Je précise que malgré cette présentation, il faudra attendre encore au moins 6 semaines avant de pouvoir acquérir un modèle de série car ne nombreux petits détails d'industrialisation sont encore à régler. Le premier résultat est cependant très encourageant. 

Le mat

Le mat HM97 consitue la pièce maîtresse du puzzle. Depuis toujours, F4 a bien compris qu'une grande partie se jouait là, et nous avons toujours eu des mats d'une qualité assez exceptionelle. Leur force : des rigidités en flexion et torsion de très haut niveau. Cette fois, le dernier venu explose littéralement toutes nos références. La marque a fait le choix d'un mat un peu plus épais que la moyenne pour favoriser le contrôle : une stratégie qui pourrait gêner les meilleurs mondiaux, mais qui sera certainement payante pour les amateurs.

F4 Race foll 2021

Ce mat sera commun à toutes les configurations F4, y compris le modèle freeride. Cela veut aussi dire qu'il sera enfin possible, avec le même mat, d'avoir à la fois un foil de race ultime, un modèle de freerace ou de slalom mais aussi un modèle de freewave pour aller jouer dans les vagues ... et ceci sans aucune concession sur le contrôle grâce à une rigidité au top.

Tout se jouera dans les tailles de fuselage et les modèles d'ailes.

Cette compatibilité sera aussi un super atout pour celui qui veut faire évoluer un foil du freeride vers de la perf. Certes l'investissement de départ est légèrement supérieur (environ 2000€ contre 1600 à 1700 pour les meilleurs modèles freeride carbone), mais ce sera le seul foil freeride du marché à bénéficier d'un mat haut module, évolutif sans changement vers un modèle de course.

Les stabilisateurs

Les stabilisateurs changent également complètement.

Cette fois, on quitte la série des stab qui étaient partagés avec NeilPryde pour des modèles à plus grand allongement. 

F4 Race foll 2021

Le berceau assise du stab est désormais intégré au moulage, et ne sera donc plus produit en imprimante 3D.

Cela va permettre de faire baisser le cout des jeux de cales et d'avoir des jonctions plus propres.

F4 Race foll 2021

Les fuselages

Pas de changement sur l'assise du stab, mais je réittère mon commentaire concernant le bien fondé des filetage profonds comme c'est le cas ici. Cela évite en particulier des foirages trop rapides dès que l'on serre un peu fort. Et si un jour on doit poser des hélicoils, on n'a pas le problème de l'hélicoil qui bute au fond et qui dépasse. 

F4 Race foll 2021

L'assise de l'aile avant est complètement nouvelle. On a enfin un assise plane qui va donner plus de libreté quant aux profils d'aile puisqu'il ne sera plus nécessaire d'avoir un extrados constant. Elle est aussi plus large afin de favoriser la ridigité de fixation des ailes à grande envergure.

F4 Race foll 2021

Les ailes

Les ailes (ici les surfaces 945 et 850) sont également nouvelles. En terme d'outline et de profil, elles sont issues du développement de la dernière 900 de la marque, avec des bouts d'aile encore plus fins pour favoriser la glisse.

F4 Race foll 2021

Les ailes viennent désormais se fixer sur un fuselage plat, avec 5 vis M6 Torx. Elles intègrent un petit morceau de fuselage pour peaufiner les écoulements entre le bord de fuite et le fuselage.

F4 Race foll 2021

F4 Race foll 2021

Ces 2 grandes surfaces seront accompagnées d'une série d'ailes typées slalom entre 337 et 720 cm2, et d'une 800 freerace privilégiant l'accessibilité.

Voilà pour un premier un boxing rapide du modèle 2021. A venir toute une gamme avec des fuselages de 78 à 115, des ailes de 337cm2 à 2500cm2. Aux dires de la nouvelle structure F4, tout ceci devrait être disponible autour de début Mars, avec un site Internet remis à jour et la possibilité de constituer vos packages sur mesure. A très vite pour un premier test sur l'eau.

If you want read this message,
please connect it's free !

Flotteurs : JP Freefoil Pro 115, Phantom IRIS R 85 et 78 MKII

Foils : Phantom Infinite LTD,  SabFoil Vento 85

Voiles : Severne Hyperglide 6 de 6 à 8m, Phantom IRIS X MKII 4.2, NP FreeFlight 4.0

Wisbones : AL360 RTE poignée LISA, LISA Foil T1000 175-225 

Answer : please connect Page 2 on 2 [ 8 Messages ]
Settings
Color Scheme

Width

Left Sidebar